jeux de rôles


personnages
Bleucyprès
Boom
Kara Pat
Troisous
résumés
aventure 1
intermede1
aventure 2
aventure 3
aventure 4
aventure 5
aventure 6
retour au menu Discworld
retour au menu JdR
retour chez Dragon Facétieux

Le résumé de la première partie

Où l'on découvre qu'il faut parfois aider les contes de fées à se réaliser.
Où l'on découvre aussi les personnages principaux de ces aventures, et quelques secondaires.

Avertissement

Ce sont les parties telles que je les ai perçues. Il se peut (se doit) que tout ne se soit pas passé tout à fait comme cela (des joueurs qui discutent entre eux, pendant que je discute avec un autre, des fois j'ai un peu de mal à suivre. UN PEU j'ai dit). De même les dialogues sont reproduits à partir de notes très incomplètes. Si ça s'éloigne de la réalité, faites-le moi savoir.


Première aventure : la licorne

Sous-titre : splash la licorne, bobo les elfes et le dragon

Sommaire :




La première séance


Durée : à peu près trois heures


Bleucyprès, qui pour une fois est sorti de l'université (viré de sa chambre pour cause de grand nettoyage), est à la taverne de la Lyre Brisée (au départ c'était la taverne de la Lyre, mais un jour Boom n'a pas vu l'enseigne qui se dressait sur son chemin), en train de goûter à l'ambiance du lieu, et à la sa bière. Boom essaie de lui expliquer sa vision du temps qui va à l'envers.

Pendant ce temps, dans la rue, Troisous vaque à ses ecrocq... à ses occupations, lorsqu'un magicien lui demande de lui procurer des poils de crinière de licorne. Pour cher.


Ne connaissant rien au sujet, Troisous va rejoindre Bleucyprès dans la taverne pour obtenir quelques informations supplémentaires. Ce dernier se rend a la bibliothèque de l'université invisible, et après corruption du bibliothecaire à coups de bananes, il obtient les informations suivantes:
- Une licorne est une créature du monde des elfes, un cheval avec une corne sur la tête, et vicieux
- Les elfes sont des êtres beaux, mais cruels, dangereux, et qui craignent le fer
- Pour faire apparaître une licorne, il faut un certain nombre de conditions. Une femme vierge, pure et élevée en pleine foret, doit se trouver près d'un cercle de pierres magique par une nuit de pleine lune, alors que certains rituels sont célébrés. Une licorne apparaîtra alors, attirée par la vierge, et peut-être accompagnée des quelques elfes.

Pendant ce temps, Boom essaie d'expliquer sa vision du temps qui va à l'envers à Troisous. Et la beauté des pierres qui volent.

Bleucyprès retourne à la Lyre Brisée, et avec Troisous et Boom, ils réfléchissent au problème (enfin, les deux premiers au moins). Bleucyprès, avec sa connaissance du monde, n'envisage même pas de se joindre à une expédition dans la nature hostile pour rencontrer des créatures dangereuses.
Bleucyprès tente les sandwichs de Troisous, ce qui lui provoque quelques pertes de mémoire (personne ne sort indemne d'un tel en-cas). Il est obligé de reconsulter les grimoires pour se souvenir correctement des informations, et corriger une première version du cérémonial. Sur le chemin il rencontre l'Archichancelier qui ayant appris le but de ses recherches : "très bonne initiative, vous m'en rapporterez une poignée, de ces poils". Retour a la taverne de Bleucyprès, dégoûté de cette vie injuste qui ne cherche qu'a le mettre en péril.
Réflexions intenses, douloureuses parfois pour Troisous (il est tellement perturbé par la somme d'argent en jeu que lors de discussions impliquants des gestes, ses poings rencontrent son nez sans aucune volonté de sa part; il est même si perturbé qu'il laisse passer des clients potentiels)
Nos deux humains arrivent à convaincre Boom de se joindre à eux ("les elfes sont les amis des nains, je t'assure. D'ailleurs je suis sûr qu'on en trouvera là-bas").
Boom invente les contrats de pierres. Sommairement, c'est se mettre d'accord sur le fait qu'on constitue un groupe plus ou moins lié, du "on y va ensemble péter la gueule à ces nains" (le contrat de gemmes) à "nous trois, c'est à la vie à la mort" (contrat de diamants). Inutile de dire que dans le cas de nos trois compères, c'est un contrat de gemmes que Boom a en tête. Le rituel pour sceller le contrat étant la tape habituelle entre les contractants, Boom sonne sérieusement les deux autres, qui se font mal en lui répondant. Entre Bleucyprès et Troisous, la simulation est de rigueur pour se porter des coups.

Le départ est fixé au lendemain.
Petite enquête de Bleucyprès auprès de ses confrères pour savoir comment s'équiper pour un petit voyage de quelques jours.
Apres mûre réflexion, son bagage se compose de :
- réserves de nourriture et de boissons
- d'une tente pour se prémunir des intempéries
- d'un poêle et de charbon si il fait frais sous la tente (parce que le confort c'est important)
- de son matelas et de son traversin (idem)
- de sa tenue de bain, de son bonnet de nuit, de sa bouilloire et de ses pantoufles (re-idem)
- de 4kg de tabac, parce qu'on en trouvera pas forcément en chemin (et re-re-idem)
- d'une lanterne et de bougies
- d'une mule et d'un chariot parce que c'est fatigant de porter plus d'une centaine de kilos de nourriture et de boisson sur le dos. Et le matelas aussi. Oui ça c'est tout pour Bleucyprès.

Boom a demandé un congé et s'est trouvé un remplaçant pour quelques jours.

Note : tout au long de la partie :
- le troll a déclaré son "amour" des nains, et fait les gros yeux aux deux autres dès qu'il avait le moindre doute sur le partage de son opinion à ce sujet. Bleucyprès a créé une petite dizaine de bouquets pour le tenir tranquille
- aucuns des deux humains n'a oser le contredire

Deuxième séance


Durée : de 20h45 à 1h30. Avec une interruption en cours de route pour cause : la conduite des toilettes à coté a lâché, il faut évacuer le club.


Le lendemain .....

Chacun s'est préparé de son coté :
  • Troisous a fait quelques provisions de marchandises à vendre.
  • Boom a dépensé toutes ses économies pour une cotte de mailles et un casque.
  • Après une autre séance de réflexions, Bleucyprès a complété son bagage :
- 4kg de thé pour le voyage
- une vache pour le lait du thé
- du miel pour sucrer le thé
- du foin pour la vache
- la carriole se transforme en chariot, l'âne en boeuf
- quelqu'un pour conduire le chariot et faire la cuisine, James
- une cotte de maille, ouverte sur les cotés pour pouvoir rentrer dedans


Ils se retrouvent donc à la taverne de la Lyre Brisée. Bleucyprès a été réveillé assez brutalement par ses confrères : Boom l'avait menacé de venir le rechercher si il était en retard.
Départ pour les Ramtops, régions que Bleucyprès sait fortement magique, donc avec de bonnes chances de trouver une cercle de pierre comme il faut. Voyage sans histoire dans la plaine, au milieu des cultures de choux (peu de voleurs de grands chemins tentent d'attaquer un convoi avec un troll en armure dedans). Boom n'arrive pas à en faire de jolis bouquets. A la fin de la journée la troupe s'arrête au pieds des montagnes, à la lisière de la forêt pour monter le camp.

Alors que tous se repaissent de patates au lard (sauf Boom qui est allé se chercher un bon gros caillou), Troisous remarque une silhouette humaine venir dans leur direction. Enfin presque humaine si ce n'est sa peau bleue. N'écoutant que son courage, sans prévenir les autres, il bondit ... dans la direction opposée et fuit. Les trois autres restent dubitatifs. Boom : "Tiens, un saphir mou !"


Kara Pat, car c'est de lui qu'il s'agit, se présente. Bleucyprès pouffe : un alchimiste ! Quelqu'un pas assez bon pour faire de la magie, quoi. Boom lui propose de partager son repas. Kara n'ose pas refuser, mais l'essai n'est pas concluant. Kara explique d'ou vient sa couleur de peau : "j'ai mis au point une crème bronzante, regardez ce beau brun ambré" (il est daltonien). Il s'ensuit une discussion sur la couleur de sa peau. Comme Boom aussi est daltonien, il se range de son côté. Bleucyprès a le mot de la fin : (s'adressant a Boom qui commence à s'énerver) "c'est comme tu as dit tout à l'heure".
Kara succombe au sens du commerce de Troisous et lui achète à manger. Mais au moment de mordre dans la chose (je ne vois pas d'autre qualificatif) son odorat développé et son sixième sens lui font prendre conscience du risque : "euh je le mangerais plus tard. Je vais commencer par les patates". Il arrive à trouvé quelques restes que Bleucyprès n'avait pas eu le temps de voir. Boom lui demande (grosse voix, limite vexée) "il est pas bon mon caillou ?". Pour ne pas le vexer, Kara râpe des morceaux de cailloux sur son repas.

Kara tente d'expliquer l'alchimie, et rencontre quelques difficultés, surtout avec Boom. Rien ne vaut une bonne expérience. Il commence à préparer son expérience. Bleucyprès et James se sont mis derrière le chariot. Tous deux du même coté. On ne voit que la tête de James dépasser, et celle de Bleucyprès juste en dessus. Pour ce coté. De l'autre coté du chariot c'est les têtes de la vaches et du boeuf. Pendant ce temps Boom farfouille dans le sac de Kara, ce dernier s'en aperçoit et fuit. Petite explosion. Boom s'en sort bien : il a juste mal et chaud à sa main. Kara crie ses conseils "attendez 5 minutes avant de vous mettre à découvert. C'est un principe de l'alchimie : se planquer et attendre 5 minutes que la réaction soit VRAIMENT finie. Non Bleucyprès ce n'est pas une réaction secondaire. L'alchimie est une science exacte. Oui, tout à fait Troisous, c'est la suite de la réaction primaire avec un retardement".

Finalement, Kara fait son expérience. Il se planque loin et sort une boîte : ses jumelles (il est myope). Il s'agit d'une boîte avec deux petits hublots devants, une sorte ce tuyau sur un côté, et une petite porte de l'autre. A l'intérieur, un imp avec une très bonne vue décrit ce qui se passe en parlant dans l'extrémité du tuyau qui est relié à l'oreille de Kara (il est sourd aussi). Cet imp a un sale caractère. Et sort de sa boite après le feu d'artifice provoqué par l'explosion des poudres disposées par notre alchimiste. Boom, près du feu, se met à réfléchir à vitesse plus rapide que d'accoutumé : un être petit, vert; c'est un espion nain qui s'est peint et s'est rasé sa barbe; chargez !!. L'imp rentre dans sa boîte, puis ressort et à l'aide d'un minuscule grappin grimpe sur son maître et se cache dans ses vêtements. La réaction de Kara face à Boom qui menace de l'écraser avec un énorme rocher si il ne lui dit pas où est le nain est : "on ne joue pas avec la nourriture". Troisous donne sa vision de ce que ça fait de contrarier Boom : "ça fait mal au début, mais c'est pire après". Kara réussit tant bien que mal à convaincre le troll que le "nain" s'est échappé dans la forêt, sans toutefois éviter un geste d'humeur de Boom; il se retrouve sonné. Pour le calmer, il lui offre quelques uns des ses produits en guise d'épices pour repas de troll. Et se retrouve obligé d'avaler quelques cailloux.

Kara retourne manger son repas (le vrai) pour découvrir qu'il ne reste presque plus que des cailloux et très peu de pommes de terre dans son assiette (Bleucyprès avait vraiment très faim, et a profité de la discussion entre Boom et Kara pour remplir un petit plus son septième estomac).
Kara est obligé d'acheter des petits pains à Troisous (il laisse de coté les saucisses) et va demander un peu de miel à James pour confectionner une "friandise" à l'imp qui demande de plus en plus fort des pâtisseries à manger.

Boom propose alors de faire un pacte de gemmes entre le groupe et Kara, parce que "je ne dors jamais à coté d'un étranger". Ce denier accepte, de toutes façon il n'a pas le choix. Il se fait (encore ...) un peu sonné par Boom, et s'y reprend à trois fois pour lui donner une boutade correcte (se faisant mal au passage). Reste à le faire avec Bleucyprès et Troisous. Le premier des deux essaie, discrètement, d'avertir Kara qu'ils vont faire semblant, et donc fait semblant de le frapper. Mais Kara est sourd, et ne bouge pas quand le poing de Bleucyprès passe près de sa figure. Bref, ils sont obligés de le faire pour de vrai. A Troisous maintenant. Le fait que Bleucyprès fasse trois fumble de suite, (il n'arrive pas à toucher Troisous pourtant immobile en face de lui) donne quelques soupçons à Boom. La troisième fois Troisous feint de se prendre un coup, et s'écroule avec Kara. Boom est content.

Il est maintenant temps de dormir. Boom, ronflant à coté du chariot, fait vibrer la batterie de cuisine que contient ce dernier. Et l'imp n'arrête pas de se plaindre. Pour remédier à la situation, Bleucyprès fait pousser autour de Boom et de la boîte à imp une haie d'arbustes qui atténue leur bruits, alors que Kara menace l'imp puis administre à Boom (endormi) une mixture de son cru pour dégager ses narines. Enfin, ce qui en tient lieu.

Le lendemain ... (bis repetita)

Reprise de la route, au milieu des forêts montagneuses. Boom cueille des bouquets d'arbustes. Et les mange ("ce qui est beau c'est bon"). La troupe arrive dans un village, dont la population se réfugie dans leur maisons à la vue du troll. Ils ont beau frapper aux portes, ils n'obtiennent pas de réponse, jusqu'à la phrase décisive : "On ne vous veut pas de mal, on veut juste des renseignements. Et si on ne les a pas le troll ne va pas être content du tout". Prenants leur courage à une main (à plusieurs en fait), quelques villageois prennent une décision : il ouvre une porte, jette le chef du village dans la rue et referme la dite porte (finalement, ce n'était pas leur courage, c'était leur chef). Ce dernier, terrorisé, leur indique l'emplacement d'un cercle de pierres supposé magique, mais ne peut leur donner aucune indication concernant une vierge sylvestre.

Boom commence à se demander quand il va voir des nains (le groupe ne parle que des elfes et de la licorne). Pour le calmer, Bleucyprès a une idée lumineuse : "les elfes, c'est des nains déguisés qui ont rasé leur barbes et sont sur des échasses".

Nos amis se rendent donc au cercle de pierres (en réalité des sortes de dolmens), qui se trouve au milieu d'une clairière. Il manque toujours la jeune vierge sylvestre. Pour voir au loin si il n'y en aurait pas une dans les parages, Boom porte Kara à bouts de bras, qui porte sa boîte avec l'imp dedans qui leur décrit ce que sa vue perçante lui permet de voir. Sur les conseils de Troisous, pour voir encore plus loin, Boom se débrouille pour que Kara soit encore plus haut (ses pieds sont déjà à cinq mètres du sol) : il le lance en l'air. La chute est brutale (heureusement le sol est fait de terre assez molle). Kara a très mal.

S'approchant des pierres pour les examiner, Bleucyprès se retrouve collé à une pierre, alors que Boom a la force de résister à cette attraction pour les pierres. De ce dernier "ah le retour à la nature ...; quand caillou attrape caillou lui toujours faire ça" [note 1].
Boom expérimente alors la beauté des choses volantes. Il commence par lancer une pierre en direction du cercle. Celle-ci passe en droite ligne entre les pierres, et tombe plus loin, sans effet bizarre notable. Il recommence l'expérience en la lançant plus fort. Elle va s'incruster dans un arbre. Nouvelle tentative avec un marteau que Troisous avait, allez savoir pourquoi, sur lui. Cette fois-ci la course du marteau s'incurve et il se fixe sur une des pierres.

Toujours pas de jeune vierge sylvestre en vue. Réflexion fine de Bleucyprès, qui n'a que la culture d'Ankh-Morpork pour référence: "de toute façon, si elle est vierge, c'est déjà magique".
Tout à coup une musique se fait entendre. Ou plus exactement des sifflements (air : "aie i, aie o, on rentre du boulot, etc.). Se doutant de quelque chose, et pour éviter les dégâts tout de suite, Troisous à Boom : "là, des nains", en pointant dans la direction opposée aux sifflements. Boom fonce, et ouvre une saignée de 50 mètres dans la foret. Pendant ces événements peu écologiques, sept nains apparaissent alors au seuil de la clairière. Ils n'ont pas le temps de se présenter que Boom revient en criant et courant vers les nains, l'air belliqueux. Kara farfouille dans son sac pour trouver un soporifique, et (fumble !) se trompe et sort une poudre qu'il lance vers Boom. Ce dernier, avec les nains, Bleucyprès et Kara se retrouve dans un nuage qui les empêche sérieusement de respirer. Kara, habitué par ses expériences, retient facilement son souffle, alors que Bleucyprès lance un sort pour purifier l'air. Celui-ci réussit, et Boom se retrouve de nouveau en vue des nains.

Il charge (oui c'est sa façon d'aller au contact de l'ennemi), comme on charge pour enfoncer une porte, épaule en avant. Bleucyprès, pensant (aller savoir pourquoi ...) que ces nains sont peut-être une chance de trouver une vierge sylvestre, se livre à une opération délicate : il téléporte le troll en mouvement derrière les nains. Ces derniers ne se prennent donc pas de coup. Ce n'est pas le cas de l'arbre qui s'est retrouvé brutalement en plein milieu de la trajectoire de Boom et que ses racines ont empêché d'esquiver. Boom se retrouve donc incrusté dans un très beau chêne (sauf là où il a été défoncé. Beau. Le chêne, pas le troll. Comment ça ce n'est pas clair).

Alors que Boom, sonné, cherche à se dégager, Troisous, Bleucyprès et l'imp évacuent les nains hors de portée de Boom puis les accompagne à leur demeure. Kara reste pour aider Boom à se rétablir. Pourquoi ? Il est ici nécessaire de restituer une petite conversation, ayant eu lieu avant l'évacuation des nains, mais après la compression d'un tronc de chêne et le délogement d'un gentil couple de rouges-gorges par Boom :

- Bleucyprès : "euh ... vous ne connaîtriez pas quelqu'un qui pourrait nous aider à invoquer une licorne ?"
- Nain1 : "connaître quelqu'un ?"
- Nain2 : "qui ?"
- Nain3 : "quelqu'un"
- Nain2 : "connais pas"
- Nain4 : "c'est quoi une licorne ?"
- Nain5 : "bof vous savez nous on connaît pas grand monde"
- Nain6, visiblement pas encore remis de ses émotions : "vivants, on est vivants"
- Nain7 : "à part Beige-Pluie, bien sûr"
- Troisous : "Beige-Pluie ?"
- Nain5 : "oui"
- Bleucyprès : "une belle jeune femme ?"
- Nain7 : "oui"
- Troisous : "Et elle vit avec vous ?"
- Nain3 : "oh oui elle fait bien à manger"
- Bleucyprès : "et vous l'avez rencontrée comment ?"
- Nain7 : "ben on l'a trouvée bébé abandonnée dans la foret"
- Bleucyprès et Troisous " Yes !! Gagné !! (grognements de Boom qui cherche à se dégager) Bon ben il est temps de partir"

Ce petit groupe par donc pour la chaumière des nains. Bleucyprès se laisse rapidement distancé. Au bout d'une vingtaine de minutes, ils arrivent dans une clairière contenant une petite maison, une fontaine, et une jeune fille allongée par terre, à coté d'un panier de pommes renversé. Réaction des nains : "oh !","oooh!","ohoo ...", etc. Ils restent bouches bées. Troisous s'approche du lieu de la tragédie, et réfléchit à haute voix : "des chaussons aux pommes ... ça doit se vendre ça"; l'imp : "tu n'as qu'a prendre ceux des nains". [fou rire collectif, plus pour certains que d'autres, qui dure une dizaine de minutes][note2]. Laissant de côté pour un moment ces projets mercantiles, Troisous s'approche de Beije-Pluie (car oui, c'est bien elle)
[note 3], qui semble profondément endormie. Après tout, c'est elle qui va lui permettre de récolter des poils de licorne qui coûtent cher. . Il tente (encore une fois, allez savoir pourquoi) de l'embrasser. Et il réussit. A l'embrasser. Mais pas à la réveiller. Les nains, constatant qu'il profite de la situation pour commencer à satisfaire ses désirs pervers, le prennent en chasse à coup de branches.


Pendant ce temps .... Avec l'aide de Kara, Boom se sort de son arbre. Il a maintenant le côté droit beaucoup plus marbré que l'autre. Surtout la joue et l'épaule.

Un tout petit peu après ... Bleucyprès arrive à la clairière des nains, et son estomac ne fait qu'un tour à la vue de ses superbes pommes. De plus près, il se rend compte de leur nature magique, et a la prudence de ne pas les manger, contre l'avis de son estomac. Les nains et Troisous, après que celui-ci ait déployé des montagnes de diplomatie pour convaincre les nains que "non, je vous assure je voulais juste la réveiller", reviennent pour voir Bleucyprès engranger quelques pommes dans son sac (imaginez Troisous : "m***e, je me suis fait doublé"). Ce dernier tente la bonne vieille méthode utilisée à l'université par ses collègues pour le sortir de son sommeil : il la secoue. Pas de résultats. Troisous tente le fumet d'une de ses saucisses sous le nez de Beije-Pluie (pour l'attirer hors de son rêve ou lui faire un choc ?). Réaction immédiate de Bleucyprès : "NON ! il nous la faut vivante !".

Boom, accompagné de Kara, arrive à son tour chez les nains. Ces derniers ont fait une retraite stratégique en entendant de loin la voix de Boom. Kara tente lui aussi de réveiller Beije-Pluie, sans plus de succès. Boom donne une idée à Troisous, qui n'est pas très emballé : des saucisses aux nains. Puis va fouiller la chaumière (imaginez un troll de 2m50 de haut entrant dans une chaumière de 1m80 au fait du toit) pour trouver les nains, sans résultats. Bleucyprès conduit un rituel (par le nombril du grand Hazaël, shazam, Cthulu F'nagt, etc.) et réussi à déterminer comment lever la malédiction : il faut que LE prince charmant batte seul la sorcière qui a lancé le sort, puis embrasse la promise. Enfin qu'il croit qu'il l'a battu seul.

Bleucyprès mentionne par inadvertance la mine des nains. Boom, qui ne connaissait rien de son existence, et qui se dit que décidément il n'a toujours pas eu les nains promis, se met en colère et se fâche doucement sur Bleucyprès, qui se trouvait être le plus près. Doucement pour un troll. Le magicien botaniste est sérieusement secoué. (occupé à discuter ailleurs, je n'ai qu'un souvenir peu précis de cet épisode, donc cette partie du résumé est un peu vague)[note 4]

Il ne reste plus qu'a trouver la méchante sorcière et le prince charmant. Donc retour au village. Les villageois, avec la même technique que précédemment, leur donne la localisation approximative de la méchante sorcière la plus proche connue. Mais n'ont pas de prince charmant sous la main.
La troupe se met donc en route pour le prochain village, en espérant y trouver de plus amples informations. Sur le chemin, il rencontre Golric (Coïncidence ! Troisous avait vu juste : "les princes charmants, quand on en a besoin, ils arrivent"), qui, cherchant une promise, trouve Beije-Pluie tout à fait à son goût. D'autant plus que le groupe lui explique qu'il lui suffit de vaincre une sorcière pour la réveiller et gagner son amour ("Quoi ? Une sorcière, mais c'est dangereux ça" "Non, non, c'est juste une vieille femme" "Ah bon, alors il n'y a pas de risque. D'accord").

C'est donc la fleur aux lèvres que Golric se rend chez la sorcière, le reste du groupe restant en retrait.
Il défie la sorcière :
- Golric : "Ah, sorcière, libère euh .... "
- Bleucyprès, derrière un arbre, murmurant : "Beije-Pluie"
- Golric : "ah oui Beije-Pluie de sa euh ... "
- Troisous, lui aussi murmurant et caché derrière un arbre : "malédiction"
- Golric : "malédiction, oui, ou prépare-toi à mourir"
- la sorcière : "gnark, gnark, gnark ... "
- Golric : "Tu l'auras voulu ... Chââârgeeeez !!!!!! "
Il fonce sur la sorcière, tout souriant. Celle-ci se transforme en dragon .... Golric se fige, puis fait demi-tour et cours en criant "un dragon !! Aaaah !! " alors que la bête se commence à se ruer sur lui.

Intervention de l'équipe de soutient : Bleucyprès lance une illusion sur le dragon afin que, pour Golric, il ressemble à la sorcière, alors que Boom le convainc qu'il n'y a plus de dragon mais seulement la sorcière (Boom l'a plaqué pour l'arrêter).
Golric, courageusement, retourne à l'assaut d'une vieille femme sans défenses. Elle se défend assez bien avec son balai, allant même jusqu'à lui porter quelques bottes. En réalité, le dragon s'amuse avec un adversaire qui n'a aucune chance. C'est une erreur tactique. Car ...
Bleucyprès a lancé un sort d'invisibilité sur Boom qui charge le dragon. Ce dernier est surpris de recevoir quelque chose pesant plusieurs centaines de kilos en plein milieu de son estomac, qui est plus est sans rien voir arriver. Sous le choc, il est quelque peu abasourdi. Golric, lui, se rend compte comme il le racontera plus tard "et alors là je lui ai mis le plus formidable coup d'épée que tu pourra voir". Boom profite de son avantage pour sauter sur le dragon, puis jouer au trampoline avec son ventre. Il va sans dire qu'à partir de ce moment l'issue du combat est fixée.
Perdant conscience, le dragon retrouve sa forme originale. Ce qui sauve notre méchante sorcière, c'est le fait qu'un dragon, même pas très gros, et un être humain n'ont pas la même taille. Boom fait donc son dernier saut non sur son ventre, mais à quelques mètres de là. Boom entame alors une danse de la victoire ("La sorcière è s'était transformée, à moi seul j'en ai fait d'la puré-eu " en sautant sur place en rond [note 6]), mais le groupe calme son ardeur pour que le prince ne se rende compte de rien

La troupe se rend au cercles de pierres, après avoir convaincu Golric le naïf que c'était là-bas et pas ailleurs qu'il fallait embrasser la princesse. Ce que le prince fait. Beije-Pluie se réveille, et Bleucyprès, profitant qu'elle soit désorientée, lui fait lire le parchemin permettant d'invoquer une licorne.

Cette dernière apparaît, accompagné de deux humains très beaux en cottes de mailles resplendissantes. La licorne charge Bleucyprès, et Boom les elfes.
Puis il se passe simultanément plusieurs actions :
  • La licorne arrive juste devant Bleucyprès.
  • Bleucyprès lance une lévitation sur la licorne.
  • Kara, qui avait concocté une crème dépilatoire (qui marchait), la lance sur la licorne, et (fumble !) touche Troisous en pleine figure.
  • Troisous, avec une couteau sorti d'on ne sait où, commence à couper la queue de la licorne en évitant de se prendre des ruades.
  • Deux elfes se rendent compte que le marbre ça peut aller très vite.
Quelques fractions de secondes plus tard :
  • Troisous se souvient que c'est des poils de crinière qu'il lui faut, et change donc d'objectif : saisir la crinière.
  • La licorne se retrouve à quelque centimètres du sol, sans rien comprendre à ce qui lui arrive, et tente d'éperonner cet humain qui essaie de lui arracher des poils.
  • Les cils et sourcils de Troisous décident de prendre des vacances. Ses cheveux sont protégés par son chapeau qui commence se dissoudre, attaqué par la crème de Kara.
  • Les elfes ont comme un poids sur l'estomac.
  • Golric se met courageusement à l'abri avec Beije-Pluie.
Quelques secondes plus tard :
  • Kara retente son lancer de crème et (re-fumble !!) touche de nouveau Troisous, qui se retrouve avec un chapeau imbibé de crème dépilatoire.
  • Troisous tente de nouveau de récupérer quelques poils de la crinière, et se retrouve avec une corne de licorne en travers du bras.
  • Les elfes se rendent compte que le marbre, c'est aussi lourd qu'il le pensent, surtout quand il est au-dessus de soi, et que dessous il y a la terre.
  • Les cheveux de Troisous prennent le même tour-opérateur que ses sourcils.
Finalement, Troisous lance de la crème dépilatoire sur la licorne. Pour la calmer, Bleucyprès l'élève à une vingtaine de mètres de hauteur puis arrête son sort. Splash la licorne. Tout redevient calme. Troisous récupère les précieux poils de crinière tant recherchés. Boom, délaissant les elfes qui font dorénavant block avec le sol, demande des explications : "Il n'y pas de nains.... Je vais me fâcher..."

Que vont devenir les elfes ? Comment Troisous et Bleucyprès vont-ils éviter une explication musclée avec Boom ? Comment sera le mariage de Golric et Beije-Pluie ? Qu'est devenue la méchante sorcière ? Et comment va se passer le retour de nos héros, et comment Troisous va-t-il dépenser sa récompense ?

Pour le savoir, ne ratez pas le prochain épisode.

Note 1 : Au cours de la partie, l'élocution de Boom a assez souvent changé (de primitif à presque intellectuel). Ceci est sans nul doute du aux différences de températures (influençant son rythme de réflexions) suite à des passages à l'ombre ou au soleil.
Note 2 : Cela explique en partie le mal aux abdominaux et aux joues de certains des joueurs ce soir-là.
Note 3 : Le lien se trouve ici, car avant on en a juste parlé, mais on ne l'a pas vue.
Note 4 : Je l'ai bien dit (voir haut de la page) que parfois j'avais du mal à tout suivre.
Note 5 : Note défunte, prier pour son repos éternel.
Note 6 : Oliv l'a vraiment fait dans mon appartement ... On aurait dit une danse de la pluie pratiquée par un sorcier de Neandertal. Il ne manquait plus que la peau d'ours sur les épaules.
Note X : Oui Lulu a réussit à faire six ou sept échecs critiques dans la partie, donc à peu près un jet sur deux.

Troisième séance




Nous avons joué à peu près 4 heures, réparties entre cette troisième partie, l'intermède 1 et l'introduction de l'aventure 2.

Reprise : Boom commence à s'énerver...

Bleucyprès intervient, et lance une illusion de nain, puis le montre à Boom. Ce dernier s'élance et se jette sur lui. Bleucyprès arrête l'illusion, puis applaudit en criant "Bravo ! Il l'a pulvérisé !". Les autres adoptent la même attitude. Boom, pour sa part, a une question des plus embarrassante : "Où sont passés les six autres". Il est à remarqué que par un extraordinaire hasard il a pu sans compter sur ses doigts arriver au nombre exacte.
Bleucyprès recommence l'opération, mais cette fois fait disparaître son nain au détour d'un arbre. Boom est dépité de la capacité de ses nains à s'enfuir et demande à rentrer à la maison. C'est alors que Kara Pat prends la relève de Troisous dans la série #connerie à dire au moment où il ne faut pas# : "à la maison des nains ?".
Boom demandant où sont les autres nains, les membres du groupe ont quelques peines à lui expliquer qu'il s'agissait de la maison qu'il avait déjà fouillée (détruite serait un terme plus exacte).

Réflexions de Boom "C'est pas normal. Normalement un nain quand ça explose il y a de la tripaille." Pour faire plus crédible, Kara met quelques traces de rouge sur un arbre. Enfin, de ce qu'il pense être rouge. Mais comme Boom est lui aussi daltonien, la supercherie fonctionne. Les autres n'auraient pas été persuadés que ces nains ont un sang couleur mauve/violet.

Deuxième série de réflexions de Boom : "Drôle de pays où les gens ne se battent pas, où les nains explosent mais n'explosent pas." Troisous a une explication : "C'est parce qu'ils explosent proprement."

Golric décide de ramener Beije-Pluie chez lui, et prend les coordonnées de Bleucyprès (Bleucyprès, Magicien, Université Invisible, Ankh-Morpork, à la bibliothèque ou au jardin ou dans sa chambre ou aux cuisines.

Le voyage retour vers la grande ville débute, et Kara le met à profit pour confectionner et tester une potion capillaire pour Troisous.
Kara : "J'ai fait quelque chose, mais je ne sais pas si c'est à appliquer ou à avaler"
Troisous : "Euh, je vais d'abord l'appliquer, pour voir"
La crème marche, trop bien même (réussite critique de Kara) : les cheveux de Troisous pousse à un rythme très rapide, et il est bientôt obligé de les couper pour voir quelque chose. De plus, comme chacun le sait, rien ne se perd rien ne se crée. C'est pourquoi le marchand commence à maigrir à vue d'oeil. Boom, très logiquement, trouve le moyen de compenser la perte : il suffit de lui faire manger les cheveux qu'il a coupé. De Troisous : "Je préfère encore mes saucisses. Euh, non merci, je vais voir ce qu'il y a dans le chariot." Bleucyprès, voyant Troisous commencer à dévorer les provisions, se joint à lui pour faire des réserves, de peur qu'il y ait un risque de manque par la suite.
Boom, toujours bon camarade, trouve des fleurs à manger pour Troisous. Ce dernier, afin de ne pas contrarier le troll, s'en sert comme assaisonnement de sa nourriture.
Au bout de quelques heures la croissance des cheveux de Troisous arrête. Il n'a donc plus à se nourrir en même temps. Bleucyprès continue lui sur sa lancée.
Le reste du voyage se passe sans problèmes, et nos amis prennent un repos bien mérité.

Le lendemain ...
Bleucyprès se rend chez l'archichancellier pour lui remettre les deux touffes de poils promises. Il se fait au cours de la discussion invité à la chasse, et n'ose pas refuser. Il réussit toutefois à avoir l'autorisation d'emmener ses amis, que Ridcully aimerait voir ("Vous avez réussi à chasser une licorne, ça doit être terriblement sport ça").
Pendant ce temps, Troisous a réussi à vendre à son commanditaire une parties de ses poils pour un forte somme (250$).
Boom cherche lui aussi à se faire de sous, et revend les épées trouvées sur les elfes. Son expérience du marchandage n'est pas des plus grandes (échec critique), et il les revend au vingtième de leur valeur.

La suite sur cette page : ce qui s'est passé après cette aventure et avant la précédente